Lo Staff del Forum dichiara la propria fedeltà al Magistero. Se, per qualche svista o disattenzione, dovessimo incorrere in qualche errore o inesattezza, accettiamo fin da ora, con filiale ubbidienza, quanto la Santa Chiesa giudica e insegna. Le affermazioni dei singoli forumisti non rappresentano in alcun modo la posizione del forum, e quindi dello Staff, che ospita tutti gli interventi non esplicitamente contrari al Regolamento di CR (dalla Magna Charta). O Maria concepita senza peccato prega per noi che ricorriamo a Te.
Pagina 1 di 12 12311 ... UltimaUltima
Risultati da 1 a 10 di 113

Discussione: L'Istituto del Buon Pastore

  1. #1

    L'Istituto del Buon Pastore

    Oggi sarebbe stato eretto dalla Santa Sede, Ecclesia Dei,
    l'"Institut du Bon Pasteur" una nuova società di vita apostolica,
    che ha per superiore Don Philippe Laguérie espulso dalla
    Fraternità San Pio X, composta da sacerdoti che celebreranno
    esclusivamente secondo il rito tradizionale.

    La fonte: http://rorate-caeli.blogspot.com
    Ultima modifica di Vox Populi; 10-02-2007 alle 12:23
    "All'inizio dell'essere cristiano non c'è una decisione etica o una grande idea, bensì l'incontro con un avvenimento, con una Persona" (Benedetto XVI, Deus Caritas Est, 1)

  2. #2
    http://cccsp.free.fr

    Ce vendredi 8 septembre 2006, en la fête de la Nativité de la Sainte Vierge Marie, le cardinal Castrillon-Hoyos, préfet de la Congrégation du Clergé, au nom du Saint-Siège, a érigé l’Institut du Bon Pasteur en « Société de vie apostolique ». Regroupant sous la houlette de M. l'abbé Laguérie, ancien curé de Saint-Nicolas-du-Chardonnet à Paris, des prêtres traditionalistes de la Fraternité Saint-Pie-X, cette communauté nouvelle, la première du genre reconnue par le pape Benoît XVI, marque la volonté sérieuse de la part de Rome d'en finir avec le séparatisme traditionaliste. Quelques précisions juridiques sont nécessaires pour prendre la mesure de ce petit événement. Cet Institut est reconnu comme de Droit pontifical, c’est-à-dire qu’il relève directement du Saint-Siège et que son supérieur a le pouvoir de juridiction ordinaire, aux fors interne et externe, sur tous les membres de la société. Il incardine ses membres prêtres et diacres. Il peut ouvrir un séminaire et appeler aux ordres mineurs et majeurs les candidats reconnus aptes au sacerdoce. Fait digne d’être remarqué, l'érection de ce nouvel Institut est intervenue en plein accord avec le président de la conférence épiscopale française, le cardinal Ricard, qui a accueilli la nouvelle fondation dans son diocèse.
    Le Saint-Siège octroie aux membres de l’Institut « l’usage exclusif de la liturgie grégorienne » (Statuts II, §2). Le rite traditionnel est « le rite propre » de la fondation, comme le soulignait le cardinal Castrillon lui-même, en recevant les membres de l’Institut. Désormais, à travers les statuts du Bon Pasteur, la messe traditionnelle n’est plus seulement une permission. Elle se trouve encouragée pour elle-même par le Siège Romain. Par ailleurs, chaque membre fondateur reconnaît personnellement « respecter le Magistère authentique » du Siège Romain, dans « une fidélité entière au Magistère infaillible de l’Église (Statuts II §2). De plus, conformément au discours du pape Benoît XVI à la Curie Romaine le 22 décembre 2005, les membres de l’Institut, autant qu'il est en eux, sont engagés, par une « critique sérieuse et constructive » du Concile Vatican II, à permettre au Siège apostolique d’en donner l'interprétation authentique.

    Les prêtres de cette nouvelle œuvre apostolique et missionnaire se réjouissent de la générosité avec laquelle la hiérarchie ecclésiastique a reçu leur demande d’une communion qui soit enfin pleinement manifestée avec le Saint-Siège.

    La création de l’Institut du Bon Pasteur n’est pas une fin en soi ; c’est un commencement. Le cardinal Ricard a promis au mois d'avril dernier que les évêques français s'engageront dans « un vrai travail de communion » avec les traditionalistes. La création de cet Institut constitue l'occasion toute trouée de tourner le dos aux anathèmes interpersonnels et de passer, d'un côté comme de l'autre, de la déclaration d'intention à une mise en œuvre sérieuse et vraiment chrétienne de ce qui au fond n’est rien d’autre que la charité surnaturelle entre tous les catholiques !

    Centre Saint-Paul, Paris.
    "All'inizio dell'essere cristiano non c'è una decisione etica o una grande idea, bensì l'incontro con un avvenimento, con una Persona" (Benedetto XVI, Deus Caritas Est, 1)

  3. #3
    COMMUNIQUE A PROPOS DU NOUVEL INSTITUT DU BON PASTEUR

    + Jean-Pierre cardinal RICARD

    Archevêque de Bordeaux



    En cette fête de la Nativité de la Vierge vient d’être érigé à Rome le nouvel INSTITUT du BON PASTEUR. Il s’agit d’une société de vie apostolique de droit pontifical qui est composé de membres attachés aux formes de la liturgie en vigueur en 1962. La plupart ont appartenu à la Fraternité Saint Pie X mais ont souhaité vivre en pleine communion avec le siège de Rome. Cet Institut regroupe des prêtres qui veulent « exercer leur sacerdoce dans la Tradition doctrinale et liturgique de la Sainte Eglise Catholique Romaine ».

    Depuis le début de son pontificat, le pape BENOÎT XVI a porté le souci d’un retour à la pleine communion de ceux qui ont suivi Mgr Lefebvre et a désiré faire des gestes d’accueil à leur égard. C’est dans ce sens qu’a été manifestement prise par le pape lui-même la décision d’ériger ce nouvel Institut. Il y a dans cette décision la volonté de proposer une expérience de réconciliation et de communion qui devra encore s’affermir et s’approfondir dans les faits. C’est pourquoi les statuts de cet Institut sont ad experimentum pour une période de 5 ans.

    Nous partageons profondément ce souci de réconciliation et de communion du pape et nous accueillons filialement sa décision.

    A Bordeaux, la présence de cet Institut appelle une convention entre cet Institut et le diocèse, comme c’est le cas d’ailleurs pour tout autre institut. L’élaboration de cette convention est encore à faire. Il faudra préciser les modalités de la présence et de la mission de cet Institut et les conditions qui y seront mises. Une information sera donnée en son temps. Tout un travail de pacification, de réconciliation et de communion est encore à faire car la violence a marqué jusqu’à ces derniers mois les relations de plusieurs membres de cet Institut avec l’Eglise diocésaine. Il faudra que chacun y mette du sien.

    La communion fraternelle dans l’Eglise implique vérité, accueil de l’autre et réconciliation. Elle est un don de Dieu. Elle nous est offerte par le Christ, qui sur la croix a « tué la haine » (Eph 2, 16) Seule la prière peut l’obtenir pour tous.

    Bordeaux, le 8 septembre 2006

    + Jean-Pierre cardinal RICARD

    Archevêque de Bordeaux

    "All'inizio dell'essere cristiano non c'è una decisione etica o una grande idea, bensì l'incontro con un avvenimento, con una Persona" (Benedetto XVI, Deus Caritas Est, 1)

  4. #4
    ma in Italia e formate da italiani queste società di vita apostolica non esistono? cioè tutte francesi?

  5. #5
    Fedelissimo di CR L'avatar di Anselmo
    Data Registrazione
    Apr 2006
    Località
    Nel cuore della ben rotonda verità, che non trema, ma palpita della Sapienza eterna.
    Messaggi
    4,872
    Anche l'Istituto di Cristo Re Sommo Sacerdote è una società di vita apostolica. Hanno il seminario a Gricigliano, vicino a Firenze, ma sono presenti in vari paesi. C'è tra loro qualche italiano, ma sono tendenzialmente francofoni anche loro. E questo dato non è senza motivi storici..
    Initium sapientiae timor Domini
    Prima di parlare, pensa; dopo aver pensato, taci. (P.M.) A star zitti si fa sempre bella figura

    .

  6. #6
    Iscritto L'avatar di dismas253
    Data Registrazione
    Jul 2006
    Età
    35
    Messaggi
    210
    esatto...pensiamo alle cause storiche...in italia tutto sommato ci si salva...
    e non è un caso che nell'america della liturgia devastata pullulano i tradizionalisti...

  7. #7
    Comunicato ufficiale della Fraternità Sacerdotale San Pio X
    In francese e in inglese
    (spero che domani il testo sia disponibile anche in italiano)



    La Fraternité Sacerdotale Saint Pie X a pris acte de la signature, ce jour, du décret d’érection de l’Institut du Bon Pasteur par le cardinal Castrillon Hoyos, institut de droit pontifical fondé spécialement pour cinq prêtres et quelques séminaristes ayant appartenu à l’œuvre fondée par Mgr Lefebvre.

    L’érection de cet institut n’est pas une surprise. Elle se situe dans la suite logique des démarches entreprises par quelques-uns de ces prêtres, depuis plusieurs mois, auprès de la Commission Ecclesia Dei en vue d’une régularisation canonique : signature de la « formule d’adhésion », obtention d’un « celebret » et recherche d’une incardination.

    Cet institut lui-même ne constitue pas une nouveauté canonique. La Commission Ecclesia Dei a favorisé, depuis sa création en 1988, des fondations similaires : Fraternité Saint Pierre, Fraternité Saint Jean-Marie Vianney de Campos (Brésil)… En l’occurrence, l’Institut du Bon Pasteur est à rapprocher plus particulièrement de l’Institut Saint Philippe Néri de Berlin, fondé en 2003, lui aussi de droit pontifical, pour un prêtre et quatre séminaristes. Fondation aujourd’hui très précaire... L’avenir dira ce qui distingue le nouvel institut des initiatives précédentes.

    La Fraternité Saint Pie X rappelle, à cette occasion, qu’elle ne peut faire sienne une solution communautariste où la messe tridentine serait confinée dans un statut particulier. La messe de la Tradition bimillénaire doit jouir dans l’Eglise d’un droit de cité plein et entier : elle n’est pas un privilège réservé à quelques-uns, elle est un droit pour tous les prêtres et tous les fidèles de l’Eglise universelle.

    C’est pourquoi la Fraternité Saint Pie X invite prêtres et fidèles à s’associer à sa campagne de prières qui a pour but de présenter, en octobre prochain, au pape Benoît XVI un million de chapelets pour la libération totale de la messe traditionnelle.



    Menzingen, en la fête de la Nativité de Notre Dame, 8 septembre 2006

    The Priestly Fraternity of Saint Pius X has taken note of the signature, today, of the decree of erection of the Institute of the Good Shepherd, by Cardinal Castrillon Hoyos, an institute of Pontifical Right especially founded for five priests and some seminarians who [once] belonged to the work founded by Abp Lefebvre.

    The erection of this Institute is not a surprise. It belongs to the logical sequence of the steps taken by some of these priests, for several months, alongside the Commission Ecclesia Dei for a canonical regularization: the signature of the "formula of adhesion", the issuing of a "celebret", and the search for incardination.

    This institute itself does not constitute a canonical innovation. The Commission Ecclesia Dei has supported, since its creation in 1988, similar foundations: the Fraternity of Saint Peter, the Fraternity of Saint John Mary Vianney of Campos (Brazil)[*]... In fact, the Institute of the Good Shepherd is to particularly more similar to the Saint Philip Neri Institute of Berlin, also of Pontifical right, founded in 2003 for a priest and four seminarians. It is a very precarious foundation today... The future will tell what distinguishes the new institute from the preceding initiatives.

    The Fraternity of Saint Pius X recalls, on this occasion, that it cannot endorse a communitarian solution, in which the Tridentine Mass would be confined to a particular statute. The Mass of the bimillenial Tradition must enjoy in the Church full and complete Right of Citizenship. It is not a privilege reserved for some, it is a right for all the priests and all the faithful of the universal Church.

    This is why the Fraternity of Saint Pius X invites priests and faithful to join its campaign of prayers the purpose of which is to present Pope Benedict XVI next October with a million rosaries for the complete liberation of the Traditional Mass.

    Menzingen, on the Feast of the Nativity of Our Lady, September 8, 2006
    "All'inizio dell'essere cristiano non c'è una decisione etica o una grande idea, bensì l'incontro con un avvenimento, con una Persona" (Benedetto XVI, Deus Caritas Est, 1)

  8. #8
    http://la.revue.item.free.fr/commission_pontifical.htm

    Décret

    N° 118/2006

    Notre Seigneur Jésus-Christ est réellement le Pasteur et l’évêque de nos âmes, l’apôtre Pierre l’enseigne dans sa première épître (I P 2, 25). Au même endroit, il exhorte les fidèles à suivre les traces du Pasteur. Cette exhortation de l’Apôtre doit être suivie, c’est évident, par tous les chrétiens. Mais elle concerne en premier lieu ceux qui ont été appelés à exercer dans l’Église une charge de pasteur, c’est-à-dire les évêques eux-mêmes et leurs coopérateurs prêtres et diacres, pour lesquels le Christ Bon pasteur, lui qui donne sa vie pour ses brebis, est l’exemple manifeste de la vie et du ministère apostolique.

    Dans un certain nombre de diocèses en France, les fidèles attachés aux précédentes formes liturgiques du rite romain, manquent de pasteurs disponibles pour apporter aux évêques une aide efficace dans la charge pastorale de ces fidèles.

    Récemment, dans l’archidiocèse de Bordeaux, est apparu un groupe de quelques prêtres sous le patronage du Bon Pasteur. Les membres de ce groupe s’efforcent d’aider son Éminence révérendissime Jean-Pierre Cardinal Ricard dans le travail paroissial, tout d’abord à destination des fidèles résolus à célébrer l’antique liturgie romaine. L’archevêque lui-même, convaincu de la grande utilité de tels coopérateurs, reçoit dans son diocèse cette communauté, en lui confiant l’église Saint-Éloi située dans sa ville épiscopale, avec la charge pastorale de ses fidèles.

    Et comme ce nouvel Institut veut offrir aussi aux autres évêques qui le désirent son service pastoral, cette communauté, dans les circonstances particulières du temps présent, a humblement demandé aide et soutien au Siège apostolique. Tous ces éléments étant bien pesés, la Commission pontificale Ecclesia Dei, recevant avec bienveillance cette demande et avec l’aide du secours divin, en vertu des facultés qui lui ont été attribuées par le Souverain Pontife Benoît XVI, après avoir informé le Préfet de la Congrégation pour les instituts de vie consacrée et les sociétés de vie apostolique, érige comme société de vie apostolique de droit pontifical, dans la ville de Bordeaux, et plus précisément en l’église Saint-Éloi:

    L’Institut du Bon Pasteur.

    Ainsi, la Commission approuve pour cinq ans, ad experimentum, les constitutions dudit Institut telles qu’elles se trouvent dans le texte mis en annexe à ce décret.

    Enfin, aux membres de cet Institut, elle confère le droit de célébrer la liturgie sacrée, en utilisant, et vraiment comme leur rite propre, les livres liturgiques en vigueur en 1962, à savoir le missel romain, le rituel romain et le pontifical romain pour conférer les ordres, et aussi le droit de réciter l’office divin selon le bréviaire romain édité la même année.

    En dernier lieu, elle nomme le révérend abbé Philippe Laguérie premier supérieur de cet Institut.

    Rien de contraire n’y faisant obstacle.

    Au siège de la Commission Pontificale « Ecclesia Dei »,

    En la fête de la Nativité de la Bienheureuse Vierge Marie, le 8 septembre 2006.



    Dario Cardinal Castrillon Hoyos,

    Président

    Camille Perl,

    Secrétaire
    "All'inizio dell'essere cristiano non c'è una decisione etica o una grande idea, bensì l'incontro con un avvenimento, con una Persona" (Benedetto XVI, Deus Caritas Est, 1)

  9. #9
    Fedelissimo di CR L'avatar di Anselmo
    Data Registrazione
    Apr 2006
    Località
    Nel cuore della ben rotonda verità, che non trema, ma palpita della Sapienza eterna.
    Messaggi
    4,872
    A quanto pare tra i fondatori dell’Institut du Bon Pasteur, oltre all’abbè Ph. Laguerie, ci sarebbe anche l’abbè Aulagnier, uno dei primissimi sacerdoti ordinati da Mons.Lefebvre (nel 1971) e per molti anni superiore del distretto francese della FSSPX, in pratica è stato lui a far nascere e sviluppare l’apostolato della FSSPX in Francia.
    Initium sapientiae timor Domini
    Prima di parlare, pensa; dopo aver pensato, taci. (P.M.) A star zitti si fa sempre bella figura

    .

  10. #10
    Fedelissimo di CR L'avatar di Anselmo
    Data Registrazione
    Apr 2006
    Località
    Nel cuore della ben rotonda verità, che non trema, ma palpita della Sapienza eterna.
    Messaggi
    4,872
    Esatto, esistono diverse tendenza, ma è normale, essendo la loro posizione attuale "delicata", teoricamente non molto coerente, da "equilibristi".
    Initium sapientiae timor Domini
    Prima di parlare, pensa; dopo aver pensato, taci. (P.M.) A star zitti si fa sempre bella figura

    .

Discussioni Simili

  1. Beato Alojzije Stepinac: un Pastore che non temette i lupi
    Di Franciscus parvulus nel forum Storia della Chiesa e Agiografia
    Risposte: 38
    Ultimo Messaggio: 22-12-2020, 15:04

Permessi di Scrittura

  • Tu non puoi inviare nuove discussioni
  • Tu non puoi inviare risposte
  • Tu non puoi inviare allegati
  • Tu non puoi modificare i tuoi messaggi
  •  
>